QUE PERMET LE PERMIS EAUX INTÉRIEURES?

L'option « eaux intérieures » permet de conduire sur les rivières, lacs et canaux. Il est aussi appelé permis fluvial.

Ce permis concerne les bateaux d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts et de moins de 20 Mètres,

les véhicule nautique à moteur (VNM) ou les voiliers de moins de 20 mètres équipé d'un moteur de plus de 4,5 kilowatts.

 

Pour conduire des bateaux de plus de 20 Mètres, il faut obtenir l'extension « grande plaisance eaux intérieures ».​

QUI PEUT LE PASSER?

Toute personne âgée d'au moins 16 ans peut s'inscrire à la préparation.

A SAVOIR : Le titulaire d'un permis côtier est dispensé de l'épreuve pratique pour le fluvial.

Pour les non titulaires du permis côtier, 100€ sont ajoutés au montant de la formation pour les cours pratiques et 108€ de timbres fiscaux sont nécessaires.

QUEL EST SON COÛT ?

La formation est à 250€ + 38€ de timbres pour les titulaires du permis côtier.

COMPOSITION DU DOSSIER D'INSCRIPTION :

La demande d'inscription.

Le certificat médical spécifique de moins de 6 mois.

Deux photographies d'identité couleur conformes.

La photocopie du passeport ou de la carte d'identité.

Reçu de 108€ de timbres fiscaux dématérialisés:

                    (70€+38€ : droit de présentation et délivrance du permis).

Le contrat bateau école signé.

Le règlement de la formation.

PRÉPARATION A L'EXAMEN: (6 heures) .

 La salle est climatisée, une fontaine à eau est mise à votre disposition.

​La session classique comporte 3 cours de 2 Heures.

Un code d'accès aux cours en ligne vous est transmis dès l'inscription.

 

Les sessions sont crées dès 6 candidats.

 

OBJECTIFS DE LA FORMATION:

La formation à pour objectifs que le candidat soit capable de connaître le programme de l'épreuve théorique de l'option eaux intérieures :

les caractéristiques des voies et plans d'eau ;

- le fonctionnement des écluses gardées, automatiques ou manuelles ;

- le fonctionnement des barrages et les consignes de sécurité à observer ;

- les conditions de stationnement et d'amarrage ;

- la définition des termes en usage les plus courants utilisés par les plaisanciers ;

- le devoir de vigilance ;

- les règles de route et de stationnement ;

- la signalisation visuelle et sonore, la connaissance des règles de balisage des voies et plans d'eau navigables ;

- la signalisation des bateaux, les marques d'identification & les dispositions particulières aux menues embarcations ;

- les notions essentielles sur l'organisation et les missions des services chargés des voies navigables, des visites et du contrôle ; sur les règlements particuliers de police ;

- la réglementation relative au titre de conduite des bateaux de plaisance à moteur ;

- le nombre de personnes ou la charge embarquées ;

- la protection de l'environnement : l'entretien du navire, rejets, protection des berges, de la faune et de la flore ;

- l'équipement de sécurité des bateaux de plaisance; les bonnes réactions du chef de bord en cas de danger grave ou de détresse.

- connaissances élémentaires du service radiotéléphonique fluvial, de ses spécificités et du bon usage d'une station VHF : réseaux du service radiotéléphonique fluvial, fréquences et voies ;

code ATIS (Automatic Transmitter Identification System), réglementation spécifique ; communications liées à la détresse et à la sécurité, protection des fréquences de détresse.

 

DÉROULEMENT DE L'EXAMEN EAUX INTÉRIEURES:

Le permis plaisance option « eaux intérieures » comporte une partie théorique et une partie pratique.

Épreuve théorique (Sur organisation des affaires maritimes ou création de groupe).

un questionnaire à choix multiple comportant trente questions ; cinq erreurs sont admises.

Le candidat conserve le bénéfice de la réussite à l'épreuve théorique pendant dix-huit mois.

 

Épreuve pratique (6 heures à bord du bateau).

La partie pratique du permis plaisance doit obligatoirement être préparée dans un établissement de formation agréé.

Le programme est défini par les objectifs suivants :

a) Assurer la sécurité individuelle et collective de l'équipage, être sensibilisé à l'importance d'une formation à l'utilisation des moyens de communications embarqués ;

b) Décider de l'opportunité d'une sortie en fonction d'un bulletin météorologique, respecter le balisage et identifier les obstacles sur une zone de navigation ;

c) Être responsable de l'équipage et du bateau, utiliser à bon escient les moyens de détresse, respecter le milieu naturel ;

d) Maîtriser la mise en route du moteur, la trajectoire et la vitesse du navire, l'arrêt de la propulsion, la marche arrière et l'utilisation des alignements ;

e) Accoster et appareiller d'un quai, mouiller, prendre un coffre et récupérer une personne tombée à l'eau.

La durée de formation pratique ne peut être inférieure à trois heures trente minutes ainsi réparties :

-une heure trente minutes qui peut être collective pour les points a, b et c du présent article ;

-deux heures de conduite effective par candidat sur le bateau de formation pour les points d et e du présent article ; le nombre d'élèves embarqués ne doit pas dépasser quatre.

Le formateur valide au fur et à mesure les compétences acquises par l'élève au cours de la formation.

VALIDATION DE L’ÉPREUVE:

À l'issue de la formation pratique, l'établissement délivre une attestation de réussite. Cette attestation constitue un titre provisoire de conduite valable 1 mois, dans l'attente de la délivrance du permis plaisance définitif.

Le permis est ensuite envoyé au bateau école (délai d'un mois maximum.).

Pensez à finaliser votre formation avec le permis côtier et l'extension hauturière !

© 2023 par Conseils Stratégiques. Créé avec Wix.com